Partagez | 
 

 Dérapage dans l'apprentissage [Pv Myria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hiro Kamiya
avatar
Rideur Solo
Messages : 17
Date d'inscription : 03/12/2015
Hiro avait un souci à son travail. Tous discutaient de beaucoup de choses, mais il y avait un sujet sur lequel il calait et n'arrivait jamais à s'y intégrer. S'était celui de la musique. De toute sa vie, il n'avait dû écouter qu'une ou deux fois, une chanson et cela remontait à un certain temps déjà. Il ne s'en souvenait plus. Et donc, lorsque ce sujet était lancé, Hiro ne cherchait pas à s'y joindre pour ne pas paraître idiot. Bien entendu, il comptait régler le souci, mais il n'en avait pas eu le temps ces derniers temps. Par chance, en ce jour, il y avait tout le monde à la boutique et il n'avait pas eu à remplacer qui que ce soit. De ce fait, Hiro décida de se lancer en allant pour la première fois dans une discothèque. Selon ce qu'il avait entendu, s'était un bon endroit pour apprendre la musque et pour danser. De toute sa vie, il n'avait dû écouter qu'une ou deux fois, une chanson et cela remontait à un certain temps déjà.

Ne sachant pas comment s'habiller, Hiro réfléchissait devant son dressing avant de se décider à mettre un yukata mauve avec des motifs de fleurs de cerisier d'un violet foncé. Cela lui allait bien, mais il lui manquait alors quelque chose. Hiro trouvait rapidement ce qu'il lui manquait en se regardant dans un miroir... Il n'était pas coiffé. Il regardait autour de lui et trouva un peigne ainsi qu'un tissu pour attacher ses cheveux derrière. Cependant, il ne se les attachait pas de suite. Dans un premier temps, il se lavait en déposant son yukata non loin pour pouvoir le remettre après qu'il soit propre. Une fois lavé et sécher, il se coiffait soigneusement (pour une fois). À la suite de cela, il remit le yukata qu'il avait choisi avec la ceinture autour de lui. Maintenant fin prêt, il pouvait mettre le ruban pour tenir ses cheveux en se faisant une petite queue de cheval très légère.

Maintenant paré, il se chaussa en mettant ses chausses de rides et quitta sa demeure en ridant jusqu'au quartier de Shibuya. Il avait bien entendu sur lui de l'argent et quelques accessoires utiles. D'ailleurs, lorsqu'il avait trouvé la discothèque, il voyait qu'il y avait foule et du faire la queue pendant un peu plus d'une heure avant de passer devant la vigie de surveillance. Durant son temps d'attente, il avait pu changer ses chausses pour des baskets. Plus facile au cas où il devrait danser. La vigie le regardait et le laissait passer après avoir regardé dans son sac. Hiro avait alors le cœur qui s'emballait à chaque pas. Il allait découvrir ce que s'était une discothèque. Et lorsque la dernière porte fut poussée, il fut assez enthousiaste. Hiro allait donc vers le bar pour se prendre un petit verre avant de commencer ce pourquoi il était là...



Myria Yougkoff
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 18/01/2016



Myria Yougkoff
Le week-end, temps de repos pour une semaine d’enfer. C’est sous l’invitation de quelques amies de fille que j’ai décidé de sortir. D’évacuer le stress, m’amuser sans conséquence. J’entre cher moi après mon travail, lisent d’un aire désintéressée mon courrier avant de passer mes doigts fins sur la crinière caramel de mon chat du nom de Rex, qui ronronne d’attention. Je m’étire donc de paresse lui donnent, ces croquettes pour ensuite prendre la direction de la douche.

Avec non-chalenge, je retire ce que je porte laissent une trace de vêtement froisser dans mon sciage, passent devant une glace pour fixer d’ancienne cicatrise qui décore mon corps. Soupirent en caressent l’une d’elles, alors que Rex me sort de mes souvenirs en se collent contre mes cuisses. Lâche un rire nerveux, alors que je pars cette douche donne la frayeur à mon petit chat qui sortir de la pièce aussi vite qu’il était arrivé.

— on a peur Rex –

Comme s’il allait m’entendre, je me clisse sous l’eau encore tiède pour me laver assez rapidement, savon et shampoing aux doux parfums, terminent d’effacer les dernières traces de sueur dû à mon travail, l’odeur de melon de miel avait rapidement rempli la pièce. Sortent finalement de sous l’eau pour chiper une serviette et me sécher en marchent juste qu’à ma chambre pour trouver de quoi m’être.

J’ai le choix, je reste une femme qui aime avoir du choix dans sa garde-robe pour n’importe quel genre de citation, mais ce soir la jupe n’est pas top, donc je prends un pantalon de style skini, foncé qui fera sortir une ceinture blanche découpent mes hanches, un haut dans le jaune canari qui se mari bien avec le peu de dentelle noire qui reste visible et je termine avec une veste de style garçonne qui copie bien le style costard des hommes, mais plus petit au niveau des manches.

Bien que mes vêtements fussent choisis, il restait le maquillage et la coiffure. Si oui ou non, je cachais ce tatouage, car certaine personne trouve cela intimident, mais bon ma décision est vite prise et je décide de le laisser à la vue, encore mieux de remonter ma belle crinière de feu pour laisser ma nuque libre. Je fais quelque pas de dance et un petit mouvement du bassin passent devant le miroir et rigole de joie, je me parfume d’un parfum d’agrume sucré, mais pas trop quand même.

Le bip de mon téléphone me réveille alors que l’une de mes copines me texte pour me dire que les amis sons en bas. Rapidement, je me retrouve en bas et monte avec ma gang de filles dans une voiture. C’est avec des rires cocasses que nous arrivons à la discothèque, amusée des pop arts entre amis, comparés a d’autre, nous entrons assez rapidement, ne me demander pas pourquoi, je n’ai rien fait.

Alors que la musique commence à donner des booms dans ma poitrine, nous avançons en même temps que nos corps s’agitent en lèvent les bras pour applaudir dans un grand fracas. Déjà on remarque que notre groupe n’est pas passé sous les radars des personnes présentes, surement par ma faute si je puis dire, car je dépasse d’au moins une tête mes copines et je n’ai pas mi mes talon haut. Le groupe se sépare quand même en deux alors que quelque une se rejoint sur la piste de dance, alors que d’autre son en chasse, moi, je vais prend place proche du bar pour avoir un petit cocktail, fixent quelque regard dérangeant sens trop m’en préoccuper.

Alors que je remarque un homme, habillé d’une drôle de façon de l’autre côté du bar et le fixe drôlement. Ces vêtements ne sont pas accoutumés aux discothèques et son plutôt traditionnel et l’inconnue se comporte comme si cela fessait la première fois qu’il avait mis les pieds ici.

*un chaton perdu…*

Ce pensé traversa mon esprit, bien que je ne suis pas une âme charitable de nature entendre les murmures et de voire les regards des gens qui jugent sens réfléchir ne mérite pas leur place ici. Je me pince le haut de mon nez avec un sourire d’amusement pour me décider avec un regard déterminé de me diriger vers lui, un petit geste intimident pour les filles, mais subtiles pour l’homme avec les cheveux mauves, je lui chuchote à l’oreille sens trop de gêne sur la proximité.

— suis mes mouvements… Chaton perdu –

Je lui agrippe la main et le tire sur la piste de dance, évidemment dans un coin moins agité le pauvre, je ne veux pas non plus le traumatiser, quoi que…. Rendu a un certain niveau, je dépose sa main sur l’une de mes hanches et suivit de l’autre, je bouge donc instantanément le bassin de gauche a droit l’ondulent facilement et lentement avec mes pieds et lui montre la marche à suivre dans des mouvements assez simples à suivre a l’œil, mes bras restent de chaque côté mon corps pour lui montrer qu’il est libre de partir si cela ne lui plaît pas.




Fiche de liens (c) Miss Yellow
Hiro Kamiya
avatar
Rideur Solo
Messages : 17
Date d'inscription : 03/12/2015
Hiro était au bar et la musique qui commençait à devenir assourdissant montrait enfin un certain rythme. Ce n'était pas le son qu'écoutait les employés de sa boutique de fleurs. Cependant, le rythme donné avait quelque chose d'entraînant. De ce fait et pour le moment, Hiro restait assis à écouter le son qui résonnait. Le barman venait alors lui servir un verre et il le remerciait. D'ailleurs, il ne choisissait pas de le boire de suite, mais plus de regarder le verre. Et Hiro était tellement plongé dans l'observation de son verre qu'il se souvenait de quelque chose.

Cela remontait à longtemps. Son grand-père et sa grand-mère buvaient du thé alors qu'Hiro lui essayait de comprendre pourquoi il ne voyait jamais son père. Son papy lui expliqua alors que son père était comme le thé. Lorsqu'elle tourne, son cœur s'agite et ne sait pas où aller, mais qu'une fois calmé, celui-ci redevient serein. Hiro n'avait pas compris à cette période et encore aujourd'hui, il ne comprenait pas. Continuant de réfléchir, Hiro ne remarquait pas l'affluence que la discothèque montrait en ce moment. Ce n'était pas l'effervescence, mais le mot qu'on pourrait employer n'était pas très loin de celui-ci. Quoi qu'il en soit, il ne fut tiré de sa réflexion par une personne qui lui parlait. Hiro tournait alors la tête et remarquait qu'elle le tirait vers elle avec sa main. Ne sachant quoi faire et étant venu là pour voir de quoi parlaient ses employés, il décidait de la suivre.

Dire qu'il était curieux est un fait, mais surtout, il voulait apprendre à danser. Il espérait que cette jeune femme n'était pas là pour l'humilier, sinon elle aurait sa rancune contre elle et ce ne serait pas joli à voir lorsque celle-ci sera assouvie. Par chance, cela ne semblait pas être le cas et elle s'était mise plus ou moins à l'écart de l'attroupement des jeunes se trouvant sur les pistes de danse. Bien sûr, il y avait tout de même du monde, mais moins qu'à d'autres. Ce qu'elle faisait alors fit légèrement battre son cœur sans qu'il ne sache le comment du pourquoi. Son regard restait impassible, mais ses yeux la regardaient intensément. Comme si... Ils cherchaient les réponses au fond d'elle.

Suivant les mouvements qu'elle lui montrait, Hiro se montrait très vite doué, et ce, malgré qu'il soit en yukata. Cependant, ses mouvements étaient restreints. Si bien qu'il ne pût pas faire de geste ample. Hélas, à un moment, il essaya de bouger plus vite... Cela lui a valu de se marcher sur le doigt de pied et de trébucher sur sa compagne de danse, la tête sur sa poitrine. Oui, sa maladresse quand il apprend quelque chose est... Assez impressionnant. Mais ce qui est impressionnant aussi, est qu'il ne fait jamais deux fois la même erreur.

Il se redressait alors et regardait ses pieds en se disant qu'il devait faire moins de mouvements rapides et amples, mais plus des petits pas en se fiant à ses réflexes. Hiro reprenait la danse en se forçant à guider sa compagne pour pouvoir apprendre plus vite. D'ailleurs, une question le taraude et il ne se gênait pas pour la poser. " Pourquoi petit chaton ?"



Contenu sponsorisé
 
Dérapage dans l'apprentissage [Pv Myria]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP :: Quartier Shibuya/Minato :: Discotèques-
Sauter vers: