Partagez | 
 

 Le rouge et la rousse sont dans la merde !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ardwyk Seika
avatar
Second des Scorpions
Messages : 525
Date d'inscription : 30/11/2015
Age : 21
Cela faisait deux mois qu’il avait eu 10 ans. Le petit Ard était enfin réquisitionnable pour faire ce que les Angels veulent. Il allait devoir piller des magasins et aller réclamer l’argent que l’on devait à ce gang. Mais ce n’est pas une tâche facile pour un enfant de 10 ans. Donc pour sa première mission il devait aller voler des passants et aussi essayer de voler de la nourriture dans les magasins. Un petit travail simple en perspective mais il ne faut pas oublier que certains voient ce qu’il se passe donc il faut faire attention. Il allait donc devoir piller et faire ce qu’on lui dit, il ne s’est pas entraîner pour rien.

Il est allé dehors, il était seul, Klaine ne venait pas avec lui. C’était une mission en solo. Il fallait qu’il montre de quoi il est capable, sa tignasse rouge ne passera pas inaperçu donc il va falloir qu’il fasse ça vite et bien. Dieu n’a pas été concilient sinon il lui aurait pas mit une chevelure rouge sur le haut du crâne. Mais bon ce n’est pas grave, il l’aime bien sa tignasse. Il avait été envoyé dans le quartier de Shinjuku et plus précisément dans le marché couvert. C’ets là-bas que la magie du vol allait s’opérer et puis si ça ne fonctionne pas, il va utiliser la force ! D’ailleurs quand il est partie du QG des Angels le chef lui a sortie que la force soit avec toi ! Mais la force est toujours avec lui !

Il se baladait donc dans le marché. IL volait certaines personnes, en prenant leur porte feuille et piquant les sous qu’il y avait dedans avant de le mettre à la poubelle. La nourriture il ferra ça en fin de journée car sinon il va falloir qu’il aille cacher ça ou bien qu’il l’emmène au QG et faire beaucoup d’aller retour, il avait la flemme de le faire. Alors il avait décidé de prendre les denrées en dernier comme ça, ça va moins l’encombrer. Il se baladait alors qu’il entendit un cri… Un cri féminin. Il y avait une fille qui se faisait attaquer. Il marcha tranquillement jusqu’à voir que c’était une jeune fille qui se faisait embêter. Devait-il aller l’aider ? Non il ne le devait pas, il avait une mission… Il tourna dans la une galerie en voyant qu’un des garçons l’a frappé… Ard’ était énerver, un garçon ou homme ne doit pas frapper une fille ou femme… Cette morale il va l’a perdre en grandissant… Il s’est donc mit à courir vers le petit groupe, il sauta et donna un coup de poing au premier qui avait frappé la jeune demoiselle… Ils étaient bien plus grands que notre homme, mais il s’en foutait ! IL allait la défendre alors qu’il ne l’a connaissait pas. Mais il ne faut pas laisser les jeunes filles se faire attaquer. Le premier avait valsé, mais il restait cinq garçons… Ils devaient être plus faibles que ceux des Angels, de toute façon puisque chez les Angels même les enfants s’entraînent avec les adultes. Aller on va bien voir qui va gagner entre lui et les agresseurs de la pauvre petite fille qui semblait plus vieille que le rouge !



kitty Kat
avatar
PNJ Graph
Messages : 65
Date d'inscription : 13/11/2015









Souvenirs du passé





Feat : Ard ♥


Avoir onze ans n'est pas une chose facile. Surtout dans le monde actuel. Je me sentais petite, faible, démunie de tout. Surtout face à ses grands qui m'embêtaient, me donnant envie de pleurer. Mais papa me dit toujours de ne pas paraître faible, alors je me retiens, les yeux brillants de larmes. J'avais les genoux écorchés et les cheveux défait mais je me tenais en garde, mes petits poings serré, prêtre à en découdre. Mais c'était sans compter sur la perfidie de ses lâches.

Une douleur sans me vrilla les reins alors même que j'étais projetée en avant, rencontrant et baisant de trop près l'asphalte de mon petit visage de poupon. Je tentais de me relever quand une poigne de fer me tira par les cheveux en ricanant. Il vendait la peau  de l'ours avant de l'avoir tué. Gueulant à tue-tête qu'il était le plus fort blablabla... Mais il m'avait énervé et tel un cheval, je lui envoyais mes pieds dans les genoux. Un craquement sinistre retentit peu avant son cri de fillette alors qu'il embrassait le sol en pleurant comme un porc. Suppliant. Ses amis, eux, étaient bien moins étonnés, ils semblaient même s'en amuser. S'amuser a tabasser une fillette de onze ans. Il est clair que dans le futur, leur vie sera vraiment misérable. Mais ce n'était pas mon problème. Là, je devais trouver un moyen de survivre. Et vite, car le plus vieux venait de sortir un couteau. Pourquoi ne lui avais-je pas donner mon fichu sac moi. !

Je ne comprenais pas ce qui poussait les grands à me faire du mal. Mais alors que je me faisais frapper, une garçon déboula de nul part et en frappa un en plein visage. J'écarquillais les yeux sous la surprise. Tout comme mes agresseurs d'ailleurs. Aucun de nous ne s'était attendu a voir débouler un autre rouquin  pour me sauver. Solidarité rouquine ou simple syndrome du héro, peu m'importait. Il avait créé une faille dans leur cercle et je ramassais mon sac en me relevant. Je pris mon sauveur par la main et m'élança entre eux en le tirant derrière moi. Quand on à un père gérant de bar, on  apprend vite a fuir. J'étais douée à ça et nous étions pas loin de chez moi. Je l’entraînais à ma suite en parcourant le dédale de ruelles quand la porte du bar apparut à quelques mètres devant nous. Enfin.

-Dépêche toi ! Ils arrivent !

Nous avions eut l'effet de surprise, ce qui nous avait permis de prendre une certaine longueur d'avance, mais nous étions plus petits, nos foulées étaient plus courtes. Dans un dernier efforts, poussée par la peur et les cris derrière nous, j’accélérais comme je pouvais ouvrit la porte à la volé, faisant sursauter mon père qui comprit d'un regarde ce qu'il se passait. Tout comme les piliers du bar. Ils firent tous front commun contre les petites frappes de derrière nous, les empêchant d'entrée. Enfin en sécurité, je m’effondrais sur le sol, haletante et couverte de sueur.



© Fiche par Kitty Kat





3 ✿ D'Ardwyck
Ardwyk Seika
avatar
Second des Scorpions
Messages : 525
Date d'inscription : 30/11/2015
Age : 21
Le jeune rouge venait de sauver la jeune fille des mecs qui l’agressaient. Alors qu’il aller les frapper sans aucune retenu, c’était comme un petit test pour lui. Il ne pouvait pas laisser ces hommes impunis. Il faut qu’il leur donne le courroux divin. Il aura pu s’entrainer si la jeune rousse n’en avait pas décidé autrement. Elle a prit Ard par la main et le tira en arrière. Elle lui fit donc esquiver un coup de poing qui lui serait arrivé au menton. Par la suite la jeune fille courue sans qu’Ardwyk ne puisse stopper sa course ou bien enlever sa main. Elle le tenait fermement, on avait l’impression qu’elle ne voulait pas le lâcher. Il suivait donc la jeune fille et comme ça dès qu’elle le lâche il retourne foudre une torgnole à chacun des cinq mecs qu’ils restent. Même s’ils avaient des armes, Ard’ n’avait pas peur ! IL à vu pire chez les Angels.

Par la suite il rentra dans un bar dont il ne connaissait même pas l’existence au début. Par la suite ce sera autre chose m’enfin ce n’est qu’un détail. Il lâcha la douce main de la rousse. On aurait dit une poupée avec sa peau si douce. Il se releva et vit des hommes qui lui bloquaient la porte. Il essaya de passer entre eux quand un homme parla.

« TU ne pourras pas sortir, nous bloquons l’entré et ils ne pourront pas rentrer vous faire du mal. »

Ardwyk regardait un peu partout. Il ne voyait pas d’endroit pour sortir… A si une fenêtre. Il regarda l’homme qu’il semblait être le patron de ce bar.

« Je suis pour ce qui va se passer… Je payerai les dommages ne vous en faites pas ! »

Il recula de quelques pas et se mit à courir et sauta à travers la fenêtre. Il se protégea le visage pour ne pas avoir de bout de verres sur le visage. Il quand même eu quelques morceaux dans les bras et les jambes mais ça ne va pas le faire perdre ce combat. Il regarda les gorilles et tira la langue en ramassant deux morceaux de verres. Il allait leur casser la gueule…

« Hey le microbe à qui t’as demandé pour venir nous emmerder ? »

« A ta mère pourquoi ? »

Juste après avoir dit ça, celui qui s’était adressé au rouge fonça vers lui. Sauf que son coup de poing était trop lent et Ard lui donna un coup de genou bien placer juste en dessous des poumons… il tomba a terre en commençait à manquer d’air. Le coup qu’il avait donné était un coup appris quand il était dans la rue tout seul, il savait bien le placer maintenant et ça faisait mouche. Il en restait quatre… Dont deux avec des couteaux. Il se releva et se plaça droit avant de voler dans le mur. Il n’avait pas vu l’attaque de l’autre sans arme. Son coup de poing était puissant. Il sortit de la poussière et le vit arriver. Il le tacla sauf que celui-ci sauta mais qu’il se retourna pour voir Ard’, il se prit un coup de pied dans les burnes ! UN de castré ! Il en reste deux car oui l’autre avait prit peur et s’était enfuit. Il entendait les gens du bar parler et un voulait sortir. Ardwyk le regarda avait une envie de meurtre dans les yeux envers cet homme.

« Tu sors j’te bute ! Ce sont mes proies ! »

Il se retourna vers les deux aux couteaux… Lui il avait deux morceaux de verres dans les mains du coup… IL est con parce que le verre ça coupe très bien et ses mains étaient toutes ensanglantées. Il ne savait pas comment il allait les battre. Surtout que les deux ce sont élancés en même temps. Pour les esquivé le rouge sauta par-dessus. Sauf qu’en retombant il sentit une atroce douleur dans l’arrière de la cuisse droite et le bras gauche… Ils ont planté leurs couteaux alors qu’il venait de retomber. Il se retourna et regarda les deux garçons comme il venait de regarder le client du bar. Son mode tueur était activer, il n’allait pas faire dans la demi mesure. Un bout de verre vola et l’adolescent esquiva facilement, mais il s’en prit à l’autre. Il avait tapé dans son genou ce qui le fit se baisser. Il l’attrapa avec une main et le menaça avec le verre dans l’autre. Son bout de verre pointu se trouvait au niveau de l’artère s’il faisait quelques choses il le butait.

« De un vous allez dégager et de deux vous retouchez encore à la fille, je viens vous buter un par un ! »

Il planta le verre dans l’épaule de son bouclier humain. Ils partirent en courant en prenant leur pote. Il se retourna et alla dans le bar ou il y avait encore la jeune fille. Il sortit pleins d’objets de ses poches et regarda, il prit les plus gros bijoux et l’argent qu’il y avait dans les portes feuilles et les déposa sur le comptoir. Il avait le bras et la jambe en sang ainsi que ses mains. Un beau nez casser aussi et il saigner aussi du visage. Le coup de l’autre con l’a fait morfler. Et il avait mal dans le dos à cause du mur. Il voulu ressortir sauf que sa jambe le lâcha et il tomba sur le côté en se cognant la tête contre le bar. Il s’assied sur le sol sans pouvoir bouger, il respirait fortement. Peut-être que la perte du sang n’était pas une bonne chose. C’est peut-être ça qui l’empêchait de respirer ou bien l’excitation qu’il a eu durant le combat. Il ne sait pas, il regardait autour de lui, tout le monde le regardait.

« Arrêtez de me regarder c’est trop gênant. »

Puis il vit la fille dans son coin un peu en retrait. Il se releva et se tenait au bar et avançait en sautillant sur sa jambe valide pour l’instant.

« Dis moi tu t’appelles comment en fait ? »

Et voilà il avait demandé son nom. Allait-elle lui répondre après ce qu’il venait de faire ? Si elle lui foutait un vent, ce n’est pas grave, il repartirait sans savoir son nom et restera un paria de la société comme il l’est depuis son enfance. Mais ça c’est que si elle ne lui répond pas. Si elle répond, ils pourront sans doute devenir amis qui sait ? C’est la jeune fille qui tient les cartes du destin.



kitty Kat
avatar
PNJ Graph
Messages : 65
Date d'inscription : 13/11/2015









Mon petit ange





Feat : Ard et Klaine


Il était suicidaire en fait. Oausi, je crois que c'est ça. Ce gamin, bon ok il avait mon âge je crois, mais ce garçon était plus qu'un chevalier servant, il avait un problème d'instinct de survie, c'est pas croyable. Il allait ce faire charcuter ! Alors que je voulus courir vers la porte pour voir ce qu'il se passait, mon père me retint et me regarda. Avec ce regard plein de respect. Pour ce gamin qui venait de sauver sa fille unique. Alors j'arrêtais mon mouvement et regardais mon père, sans comprendre pourquoi il m'arrêtait ainsi.

-Va chercher la trousse a pharmacie.Ce gamin... Il va en avoir besoin, mais ne tente pas d'intervenir. Tu le blesserais bien plus que ces brutes là, prépare tout ce qu'il faut pour le soigner ok ?

-Oui papa... Mais si ça devient trop dangereux... Intervient s'il te plait !

Puis je partis en courant à l'étage, chez nous. Etant trop petite pour attraper ce que j'étais venue chercher, je dus amener une chaise de la cuisine jusque dans la salle de bain. Moins de trois minutes après mon départ, j'étais de nouveau présente dans le bar et j'avais réquisitionné une table pour étaler tout le matériel de soin. Allant du simple pansement au kit de suture, j'étais prête. Je voulais le soigner moi-même. Avec le temps, j'avais apprit à soigner tout un tas de blessures. Seul hic, si je le suturais moi, il en garderait une cicatrice. J'étais encore maladroite...

Puis j'eus une idée et courut vers le bar en poussant mon père pour avoir de la place et me mir a préparer un vrai chocolat au lai, avec une belle mousse et je dessinais deux ailes anges. Il était mon sauveur, mon ange gardien... Je l'apportais sur la table de soins et attendit mon petit ange.

Il ne mit pas longtemps a apparaître et j'hoquetais de surprise en le voyant dans cet état. Il chancelait et était presque blafard. Je pourrais lui apporter les premiers soins mais après coup, il devrait allez a l'hosto. Je croisais le regard de mon père qui hocha simplement la tête avant de s'éloigner. Mes yeux se posèrent a nouveau sur mon sauveur, qui s'était affaler sur le sol. Je n'arrivais pas à décrocher mon regard de ce corps ensanglanté, les larmes aux yeux. Mais il était courageux. Il se releva et vint me demander mon nom.

Je le regardais, presque choquée. Puis je me mis a rougir. Je m'approchais de lui et passais sous son bras pour l'aider à aller vers la table. Là je l'assis et lui découpais ses vêtements pour avoir accès a ses plaies. Après lui avoir donné son chocolat chaud.

-Seiza... Et toi ? Tu sais... Merci pour m'avoir sauvée, sincèrement... Merci beaucoup...

Je lui désinfectais les plaies les moins profondes et  arrêta comme je pouvais le sang qui coulaient en abondance du reste de ses bobos. Rapidement, l'ambulance fut là et je me retrouvais avec la veste de mon sauveur. Les secours nous demandèrent de les rejoindre là bas et mon père acquiesça. Mais le jeune garçon ne semblait pas vouloir être embarqué et se débattait avec force, alors je m'approchais de lui en l'appelant par son nom et me penchais en avant pour lui donner mon premier baiser. Ce fut radical : il ne bougea plus d'un pouce. Avec un sourire timide, je lui dit à bientôt.

Son téléphone vibra dans la poche de sa veste et je le sortis. Klaine. Je ne savais qui il était mais je décrocha et après une courte conversation, je lui dis ou trouver mon nouvel ami et sauveur. En raccrochant, j'eus des frisons dans le dos, il me faisait peur cet homme...



© Fiche par Kitty Kat





3 ✿ D'Ardwyck
Ardwyk Seika
avatar
Second des Scorpions
Messages : 525
Date d'inscription : 30/11/2015
Age : 21
Son combat était fini. Il n’en pouvait plus. Du quatre contre un avec des enfants plus vieux… Ok il a gagné, mais bon il est bien amoché. Il va donc falloir qu’il s’entraîne encore un peu pour parfaire sa méthode. Il faudrait qu’il soit encore plus fort. Il avait encore besoin de plus d’entraînement. Il va en demander au QG des Angels quand il sera revenu. Alors qu’il s’était relevé pour demander le nom de la jeune fille et pour ensuite se barrer. Il ne pu rien faire, quand elle passa sous son bras et l’aida à aller vers une chaise a côté d’une table où il y avait une trousse de premier secours.

Elle lui donna une tasse de lait avec beaucoup de mousse. Dans cette mousse il y avait un motif, ça ressemblait à des ailes d’anges. Elles étaient bien faites en plus. Comme-ci elle s’était appliquée pour le faire. Alors qu’elle déchira tous les vêtements du rouge pour accéder à ses plaies, il la regarda gêné… Puis il tourna la tête et vit la tête du patron du bar avec un grand sourire, ce sourire voulait dire merci. Ça devait être sa fille qu’il venait de sauver. Et les autres bonhommes eux rigolaient en buvant leurs boissons sans se soucier de ce qu’il se passait. Le patron lui regardait sans doute au cas où Seiza faisait une mauvaise manip’.

« Les gens m’appelle Ardwyk ! Donc tu peux m’appeler comme ça ! Ce n’est rien on m’a toujours dit qu’il ne fallait pas toucher aux filles donc c’était par pur principe que je t’ai sauver ahah »

Puis il grimaça, son petit ahah lui fit mal à l’intérieur de lui. Mais le désinfectant par contre lui, lui faisait plus mal. Il avait envie de crier car c’était sur des plaies ouvertes qu’elle appliquait ça, mais il ne le fit pas. C’est un dur à cuire le petit homme. Par la suite une ambulance arriva. Ils avaient appelés une ambulance. Il aurait pu repartir après les premiers soins, il n’avait pas finit sa mission. Et il sait que s’il va là-bas, le chef va rapidement venir le voir parce qu’il n’a pas fait sa mission, mais là c’est un cas d’extrême urgence. On ne doit pas s’en prendre a des filles… Alors qu’il se débattait pour ne pas y aller, Seiza se rapprocha de lui et l’embrassa. C’était son tout premier baiser, et pas le dernier. La jeune fille le reverra bientôt car elle va venir le voir à l’hôpital. Il ne voulait pas ! Il se sentait déjà honteux vu les blessures qu’il avait alors si elle venait le voir là-bas, ce serait pire… Mais s’il lui dit elle va venir quand même, elle a sa veste… Le rouge espérait du plus profond de son cœur qu’aucun des membres du clan ne va l’appeler car elle a gardé sa veste et dedans il y a son téléphone. Ils sont capable de s’en prendre à cette fille et à son père parce qu’ils ont aidé le jeune enfant ou parce qu’ils ont ses affaires. Il verra bien, sinon il se mettra en travers de leur route quelqu’en soit le risque.



Klaine Hyôma
avatar
Chef des Scorpions
Messages : 11
Date d'inscription : 25/12/2015
Le silence régnait. Le jeune homme regardait la vieille montre en cuir qu'il avait volée. Il relevait ensuite les yeux vers les deux autres garçons qui se trouvaient avec lui. Quelques secondes passaient, dans le silence. Finalement, doucement, il levait le bras... Puis refermait son poing. Une seconde. Deux secondes. Un bruit de vitre brisée se fit entendre. Un autre garçon, plus loin, venait de lancer une pomme dans la vitre déjà fissurée la nuit d'avant, qui lâchait. Le jeune Klaine avait mit sa capuche, et était entré en premier, rollers aux pieds, dans le supermarché.

Les deux autres enfants l'avaient suivi, fulgurants, mais un peu moins rapides. L'un d'entre eux s'était dirigé vers le rayon biscuiterie, l'autre aux boissons. Klaine, quant à lui, allait directement au rayon ménage. Il se déplaçait avec aisance, même sans avoir regardé les infos locales qui ne parlaient que des pillages des Angels, on pouvait voir que ce n'était la première fois qu'il faisait ça. Il arrivait rapidement à son but, esquivant les agents de sécurité et citoyens qui essayaient de jouer les héros. C'était la première fois de la journée que son coeur battait à tout rompre.

Arrivés au rayons des ménages, il se munissait d'eau de javel, de lessive, et d'un balai. Il plaçait la lessive dans son sac déjà ouvert, prenait le balai dans sa main gauche, ouvrait la bouteille d'eau de javel, et la mettait dans sa main droite. Là, il pouvait commencer son carnage. Il fonçait à travers les rayons, frappant ses opposants qu'il esquivait plus tôt, et leur arrosant le visage, et surtout les yeux d'eau de javel. Peu a peu, aussi petit était-il, il instaurait la peur au sein du magasin, et décourageait les citoyens, tout en incapacitant la sécurité, tandis que ses partenaires faisaient le plein de provisions.

On aurait pu croire qu'il était l'altruiste de groupe, le sympathique garçon toujours prêt à protéger ses camarades, mais pas du tout. Il avait le rôle le plus dangereux, autant pour lui que pour les autres, car il était celui qui attirait le plus l'attention. Et il suffisait de voir son sourire carnassier lorsqu'il déversait les produits toxiques sur le visage des pauvres employés qu'il avait déjà roués de coups de manche à balai. Des os brisés et une intoxication était le prix à payer pour ceux qui osaient se mettre en travers de son chemin.

Lorsque sa première bouteille fut vide, il ouvrait la lessive liquide, prise avec soin: la solution était assez glissante pour empêcher quiconque de le suivre, et donc il la déversait tandis qu'il ridait à travers le magasin. Complètement impuissants et découragés, le personnel et les civils se contentaient de regarder alors que les garçons faisaient leurs courses. Klaine, plutôt que de prendre des vivres, allait vers le rayon électronique: C'est là que se trouvaient les choses les moins encombrantes, ayant plus de valeur, et plus faciles à revendre. Son sac fut remplis pour une valeur qui touchait les milliers. Bien sûr, lorsque son sac serait plein, il ne se gênerait pas pour vider les caisses. Quelques billets dans les poches ne fait jamais de mal.

Deux sacs de boissons, deux sacs de nourriture, et un d'argent, tous pleins. Un beau butin, avec lequel les quatres garçons s'en tireraient sans représailles, partis avant que les autorités n'arrivent. Il soupirait, son air neutre revenait sur son visage, malgré qu'il soit heureux de la tournure des évènements. Gardant son sac sur lui, il salue ses compagnons, qui rentrent déposer leur trésor dans le quartier général des Angels. Quant à lui, il compte rejoindre son "frère", Ardwyk. Il sort son téléphone, et appelle ce dernier.

C'est la deuxième fois de la journée que son coeur bat à tout rompre. En moins d'une minute, une voix autre que celle de son meilleur ami avait répondu à son téléphone, et il avait appris qu'il s'était blessé. Il ne savait rien d'autre que sa location actuelle. Son coeur ne battait pas d'excitation, cette fois ci, mais bien de rage. Si quelqu'un devait lui enlever Ardwyk, il paierait le prix fort. Monté sur ses rollers, il fonçait le rejoindre à la destination indiquée par la mystérieuse demoiselle au téléphone.


Contenu sponsorisé
 
Le rouge et la rousse sont dans la merde !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis dans la merde, j'ai besoin de toi → ELIOTT MON POUSSIN.
» [Théorie] Pourquoi Entei Raikou et Suicune sont ils shiny dans le film 13 ?
» Ah bon ? Les Haïtiens sont des canibales !
» Teindre du cuir en rouge ?
» Boule rousse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP :: Quartier Shinjuku/Bunkyô :: Marché Couvert-
Sauter vers: